Techniques de recherche d’emploi

Lors d’une recherche d’emploi, il convient de se poser certaines questions et d’avoir des outils en main (CV, lettre ou mail de candidature…). Celui qui recherche un emploi agricole dans le Morbihan (56), peut notamment :

        • Déposer sa candidature auprès de l’ANEFA 56 sur www.lagriculture-recrute.org,
        • Consulter les offres d’emploi sur www.lagriculture-recrute.org,
        • Consulter régulièrement les petites annonces dans la presse agricole (Porc Magazine, Paysan Breton, France Agricole…),
        • Passer à Pôle Emploi ou consulter www.pole-emploi.fr,
        • Envoyer des candidatures spontanées (lettre + CV) par courrier ou par mail,
        • Passer une petite annonce dans un journal agricole,
        • En parler autour de lui (famille, connaissances, voisins, centre de formation…),
        • Utiliser les réseaux sociaux,
        • Téléphoner et prendre rendez-vous avec des exploitants agricoles…
Les techniques de recherche d'emploi
questions à se poser

Quelles sont les principales questions à se poser, au début d’une recherche d’emploi ?

Quel est le poste recherché ?
Pour vous aider, vous pouvez consulter sur le site les pages (Lien pages fiches métiers, vidéo)

Est-ce que je sais clairement ce que je peux et veux faire ?

Si vous avez des doutes sur ce que vous savez faire (vous avez travaillez en agriculture mais il y a quelques années), vous pouvez :

A partir de quand, suis-je disponible ?

        • Si vous êtes en poste et que vous souhaitez changer, il faut consulter votre convention collective, pour connaître la durée de préavis en cas de démission. Consulter « votre convention collective »
        • Si vous êtes en formation, il faut connaître la date de fin de la formation. Vous pouvez rechercher du travail durant votre formation.
          Il suffit de s’entendre avec l’employeur sur la date de démarrage du contrat.
          Connaître la date ou la période à partir de laquelle vous pourrez prendre un poste est une question essentielle, vous devez réfléchir à quels sont les délais par exemple, si vous devez déménager pour prendre le poste, trouver un nouveau logement…

Sur quel secteur géographique, je recherche du travail ?
Sur ma commune, sur le canton, dans un rayon de 20 km, sur tout le département, en Bretagne, sur toute la France, à l’étranger… Votre réponse conditionne toute votre recherche d’emploi. Votre recherche doit correspondre au bassin d’emploi ciblé. Par exemple, si vous recherchez du travail en élevage porcin, les emplois sont plus particulièrement concentrés sur le bassin de Locminé-Pontivy. En ostréiculture c’est bien évidemment sur le littoral. Votre moyen de déplacement conditionne aussi, votre rayon d’action. (Véhicule personnel, transport en commun, possibilité ou non de covoiturer…).

Est-ce que je suis mobile ?
Quand on parle de mobilité, il faut se demander si l’on est prêt à déménager.

Comment faire pour trouver un nouveau logement ?
Trouver un nouveau logement est une question que l’on peut aborder avec le futur employeur lors de l’entretien. En zone rurale, pour trouver un logement, on peut contacter la mairie, les agences immobilières, consulter les sites spécialisés… Le futur employeur, de par sa connaissance du lieu, peut vous indiquer des adresses, voire vous proposer de vous loger (Gîte rural par exemple).

Le CV

 

CV

Le CV, ou Curriculum Vitae, est un déroulé de la vie professionnelle. Il permet à celui qui le lit de comprendre rapidement qui vous êtes, ce que vous avez fait en matière professionnelle, quelle est votre formation et ce que vous recherchez comme emploi. Il doit être clair, bref et précis, sans faute d’orthographe, de préférence ne pas dépasser pas une page l doit être agréable à l’œil et donner envie de vous rencontrer, mettez-vous à la place de l’exploitant qui le lira, il aura peut-être reçu plusieurs CV.

Quelles sont les rubriques que l’on peut retrouver dans un CV ?

      • votre état civil (nom, prénom, adresse, tél., date de naissance …),
      • le poste recherché (chauffeur de matériel agricole, responsable d’élevage porcin, agent de remplacement en élevage laitier, maçon du paysage…),
      • votre formation (BPREA au Lycée de…),
      • vos expériences professionnelles (si vous en avez peu, indiquez les stages en exploitation avec les dates, le nom de l’exploitation et le poste tenu…),
      • une rubrique « divers » avec par exemple vos loisirs, votre investissement dans une association…

Le CV doit répondre en un seul coup d’œil à : Qui vous êtes ? Comment vous joindre ? Ce que vous recherchez ? Pourquoi vous êtes intéressant pour le poste (expériences, formation) ?

Qui peut aider à faire votre CV ?
De nombreux sites vous proposent des modèles notamment emploi-store avec Pôle emploi : https://www.emploi-store.fr/portail/thematiques/preparerSaCandidature/cvEtLettreDeMotivation

Il est possible de s’adresser à l’Agence Locale de Pôle Emploi la plus proche. Il existe aussi des ateliers de recherche d’emploi

Quand utilisez le CV ?
Dans toutes les démarches de recherche d’emploi et surtout pour se présenter à un futur employeur (avec un courrier ou lors d’un entretien). Le CV peut être utilisé dans d’autres situations (Vous voulez vous installer en agriculture, il vous servira pour vos contacts avec les partenaires).

Peut-on envoyer un CV par mail ?
L’employeur peut demander de recevoir courrier et CV via mail. Attention le message qui accompagne l’envoi doit être soigné. De plus, attention au « poids » de votre fichier joint.

Est-ce que l’on peut avoir plusieurs CV ?
Oui, on peut avoir plusieurs CV :

        •  Si vous postulez sur des emplois qui sont complètement différents
          Exemple : je postule pour un poste d’ouvrier paysagiste : j’ai un diplôme dans le paysage et une expérience professionnelle. Je peux aussi postuler pour un poste de magasinier car j’ai assuré des missions d’intérim, comme magasinier. Vous pouvez mettre en avant votre métier de paysagiste ou de magasinier.
        • Si vous avez des diplômes qui correspondent à des métiers différents
          Exemple : j’ai un BEP de carreleur et je me suis réorienté en élevage de porcs et j’ai passé un BPREA en formation adulte.

La lettre de motivation

lettre de motivation

Une lettre de motivation est une lettre jointe au CV tant en candidature spontanée qu’en réponse à une petite annonce. Elle doit montrer l’intérêt du candidat pour le poste. La lettre peut être adressée par email. Dans ce cas, elle se présente sous forme de message avec votre CV en fichier joint. Ce message devra être lui aussi soigné. La lettre de motivation doit encourager un futur employeur à lire votre CV. Vous pouvez avoir un ou plusieurs CV. La lettre devra être différente à chaque candidature.

Conseils pour rédiger une lettre de motivation

        • Elle doit être écrite avec une écriture lisible, sans rature, sans faute d’orthographe (n’hésitez pas à la faire lire à une personne de votre entourage), Elle doit de préférence ne pas dépasser une page (le mieux est de l’écrire sur une feuille blanche de format A4),
        • Elle doit comporter l’adresse, le nom de l’exploitant (ou de l’entreprise), Elle ne doit pas redonner toutes les informations du CV. Elle doit donner envie à l’employeur de rencontrer le candidat, elle doit donner l’impression à celui qui la lit qu’elle a été écrite pour lui et pour le poste qu’il propose. Elle doit rester simple et claire.

Conseils pour rédiger un « message » accompagnant l’envoi du CV par mail :

        • Il doit être écrit sans faute d’orthographe (n’hésitez pas à faire lire un message-type utilisé à une personne de votre entourage) et présenté de façon formelle (Monsieur,……Cordialement – Monsieur, madame,….. veuillez trouver en fichier joint mon CV…En vous souhaitant bonne réception, je vous adresse mes salutations)
        • Il doit être court mais « non expéditif », simple et clair. Il peut comporter le nom de l’exploitant (ou de l’entreprise), Il ne doit pas redonner toutes les informations du CV (joint par fichier) Il doit donner envie à l’employeur de rencontrer le candidat et donner l’impression à celui qui le lit qu’il a été écrit pour lui et pour le poste qu’il propose.

Entretien téléphonique

entretien telephonique

Lors d’une recherche d’emploi en agriculture, le téléphone est bien souvent le premier contact que le demandeur d’emploi a avec le futur employeur. Différentes situations sont possibles :

        • après avoir transmis un CV et une lettre de motivation (par courrier ou par mail) le téléphone est une suite possible pour savoir où en est la candidature,
        • il est aussi possible de contacter directement l’employeur ou de laisser un message sur répondeur en vue d’obtenir un rendez-vous,
        • le futur employeur peut lui aussi vous contacter par téléphone.

L’entretien téléphonique se prépare, pour donner une première image positive et obtenir un rendez-vous.

Comment se préparer à téléphoner à un futur employeur ?
Il vaut mieux être dans un lieu calme avec peu ou pas de bruit de fond, se munir d’un papier et crayon pour pouvoir noter le lieu et l’heure du rendez-vous. Si vous avez un fichier prospect (voir « fichier prospect »), vous pouvez directement y noter ces informations. Les exploitations agricoles sont dans des lieux dits, il vaut mieux demander comment se rendre sur l’exploitation, et où a lieu le rendez-vous (bâtiment d’élevage, domicile…). On peut se perdre dans la campagne et « rater » son rendez-vous, faute d’avoir bien noté le lieu.

Où et quand appeler ?
Il faut savoir à quoi correspond le numéro de téléphone dont l’on dispose. Ce peut être le numéro fixe de l’exploitation ou celui du domicile (plutôt le soir et le midi – Eviter les horaires de la traite si élevage laitier), le numéro du portable de l’exploitant. Concernant le numéro de l’exploitation, de l’élevage, de l’atelier, du bureau… Les entreprises et exploitations agricoles sont de petites structures. Hormis en ETA, en espaces verts ou pour quelques exceptions, il n’y a pas de secrétaire. Vous aurez au bout du fil soit un autre salarié soit l’employeur (selon les heures, il peut être occupé et avoir peu de temps à vous consacrer). Soyez concis et clair.

Pour le numéro du domicile, en journée vous pouvez avoir un membre de la famille qui n’est pas au courant du recrutement. Mieux vaut demander à quel moment rappeler. Si vous avez en ligne un répondeur ou une messagerie, n’hésitez pas à laisser un message. Mieux vaut avoir préparé par écrit ou mentalement le message que vous allez laisser. C’est le premier contact avec votre employeur potentiel, ce message doit donner une bonne image de vous.

Comment préparer un message sur répondeur à un employeur potentiel ?Il faut en peu de phrases donner l’essentiel de votre message : « Bonjour, je suis Monsieur Dubois, je vous appelle pour l’annonce concernant le recrutement d’un ouvrier serriste… . » Vous pouvez donner une ou deux informations qui donnent envie de vous rappeler (vous habitez une commune proche de l’entreprise, vous venez de terminer une formation agricole, vous avez 5 ans d’expériences sur un poste similaire…)… « Je peux être joint au 06……… ». Vous pouvez annoncer que vous rappellerez en fin de journée. C’est une sorte de « Mini lettre de motivation » que vous donnez au téléphone. Ce message est à préparer comme une lettre tout en sachant qu’il doit être fluide à l’écoute.

Dans le cas d’une relance après l’envoi d’un courrier, que dire au téléphone ?
Vous avez transmis un CV et une lettre (ou mail) de motivation, vous souhaitez savoir où en est l’employeur de son recrutement. Vous devez vous présenter et lui rappeler que vous avez répondu à son offre d’emploi. L’objectif de votre appel est d’avoir des réponses à vos questions, notamment :

        • Est-ce que le poste est déjà pourvu ?
        • Sinon, où en est l’employeur de son recrutement ?
        • Est-ce qu’il souhaite vous rencontrer pour un entretien ?

Dans le cas d’un contact direct pour un entretien, que dire au téléphone ?
L’objectif de l’appel téléphonique est d’obtenir un rendez-vous pour un entretien d’embauche. Si de votre côté, vous vous êtes mis en situation d’écoute (lieu calme, papier, crayon, CV sous les yeux…), l’employeur potentiel peut être dans une situation où il a peu de temps à vous consacrer (par exemple, il est en train de travailler dans un lieu bruyant), vous devez demander si vous ne le dérangez pas. Mieux vaut téléphoner à nouveau, un peu plus tard dans la journée, si vous sentez que votre interlocuteur est trop pressé. Dans ce cas, vous vous présentez et expliquer que vous répondez à l’offre d’emploi en proposant de rappeler. Si l’objectif est d’avoir un rendez-vous, il ne faut pas agacer en forçant le rendez-vous.

Si votre interlocuteur est en situation d’écoute et peut prendre le temps de vous écouter, vous pouvez vous présenter et donner des explications sur ce qui vous a fait répondre à l’offre (votre expérience, votre formation…). Il faut demander à l’employeur quelles sont ses procédures pour recruter. Il faut lui donner envie de vous rencontrer sans que l’entretien téléphonique prenne la place de l’entretien d’embauche. Vous devez obtenir un rendez-vous pour en discuter ensemble.

Comment se préparer à recevoir un coup de téléphone d’un employeur ?
Un employeur peut souhaiter vous joindre. Il composera le numéro de téléphone que vous lui aurez donné (sur votre CV, sur votre lettre, sur un message répondeur, sur votre mail…). Lors d’une recherche d’emploi, il faut se préparer à recevoir des appels téléphoniques ou des messages. Si vous avez un répondeur (sur votre mobile ou fixe, le message enregistré doit tenir compte de ce type d’appel (refaire le message si vous le pensez pas suffisamment sérieux…). Si vous avez donné le numéro d’un ami ou d’un membre de votre famille, il faut les prévenir et leur expliquer de bien noter le message.

Le futur employeur peut vous appeler tôt le matin ou en fin de journée. Soyez prêt en ayant à côté du téléphone de quoi noter. Avec le portable, on peut être joint partout. Si vous pensez être dans un lieu ou dans une situation qui ne vous permet pas de répondre correctement, mieux vaut laisser la messagerie. En agriculture, la recherche d’emploi passe souvent par le téléphone. C’est la première image que vous donnez à votre futur employeur.

Entretien d’embauche

entretien d'embauche

L’entretien d’embauche est une phase clé du recrutement.
Il se prépare. Pour réussir un entretien, un minimum de conseils sont à suivre :

      • porter une tenue vestimentaire correcte (et en adéquation avec le poste recherché)
      • être à l’heure (ni en avance, ni en retard),
      • avoir un CV,
      • avoir préparé les réponses aux éventuelles questions que l’on peut vous poser,
      • avoir préparé les éventuelles questions à poser (même si vous ne les posez pas, tout étant clair ou faute de temps).

Quel est le statut juridique de mon futur employeur ?

        • Si c’est une Société (GAEC, SARL, SCEA…)
          En agriculture, on a par exemple des GAEC (Groupement Agricole d’Exploitation en Commun, structure où vous pouvez avoir plusieurs décideurs) ; ce peut être le frère et la sœur ou des voisins qui ont constitué un GAEC. Le premier entretien peut avoir lieu devant l’un des membres du GAEC ou devant tous les membres. Mieux vaut demander à rencontrer les autres associés avant d’accepter un poste, il est important d’avoir pu voir tous les membres de la société même si vous êtes amené à travailler plus particulièrement avec un seul (exemple sur l’atelier laitier uniquement). Votre employeur, c’est le GAEC.
        • Si c’est un groupement d’employeurs (consulter sur la page « Embaucher à plusieurs »
          Des exploitants agricoles peuvent se regrouper sous forme d’association pour employer un ou plusieurs salariés. Le contrat de travail est conclu avec le groupement qui est l’employeur. Il doit indiquer les conditions d’emploi et de rémunération, la qualification, la liste des utilisateurs potentiels et les lieux d’exécution du travail. Le salarié va travailler chez les différents adhérents, il est important que le salarié rencontre tous les membres du groupement. A noter que sur le Morbihan, il existe deux groupements d’employeurs qui recrutent du personnel, Seremor et Solutis Emploi 
        • Si c’est une CUMA
          La CUMA, Coopérative d’Utilisation de Matériel Agricole est composée d’adhérents. Celui qui s’occupe du recrutement est généralement un membre du bureau : le président, le trésorier, le secrétaire. Le premier entretien peut avoir lieu avec cette personne, puis un second entretien devant le bureau ou plusieurs de ses membres. L’entretien a lieu devant un groupe de décideurs.

Quel vêtement porter pour aller à un entretien ?
Avoir choisi une tenue vestimentaire adaptée (dans laquelle vous êtes à l’aise sans être « trop sport », un vêtement propre et qui soit en accord avec le poste et ne pas paraître décalé par rapport au poste pour lequel vous postulez).

Quelles sont les questions que peut poser un employeur, lors de l’entretien ?
Même, s’il n’y a pas de questions types, il vaut mieux avoir réfléchi aux réponses à donner aux principales questions qui sont le plus souvent posées. Voici quelques questions possibles :

Quel est votre parcours professionnel ou « chez qui avez-vous travaillé » ?
Si vous présentez un CV, la discussion sera plus simple. Si vous n’avez pas de CV, avant l’entretien, vous pouvez préparer par écrit vos derniers postes, les dates et employeurs. Sans présenter de notes, vous aurez un déroulé plus clair de votre parcours en tête. Le CV reste toutefois le meilleur outil. Toujours utilisé dans une recherche d’emploi, il est aussi utilisé en agriculture. Démarquer vous des autres candidats en présentant un CV qui doit rester simple et clair.

Qu’est-ce que vous savez faire ?
Si vous n’avez pas réfléchi à ce type de question, Vous pouvez répondre « je sais tout faire » ou ne pas savoir que dire. Il faut absolument avoir pris le temps de faire un point sur ses savoir-faire (consulter sur le site la page « Evaluer ses savoir-faire »). Si vous avez un CV, vous aurez indiqué dans vos expériences professionnelles, ce que vous aviez comme poste et vos principales activités dans les différentes entreprises où vous avez travaillé (où vous êtes allé en stage). Le plus simple est de reprendre ce que vous faisiez sur vos derniers emplois « chez monsieur X, j’assurai les missions suivantes ». Si vous avez déjà fait une activité et que cela « marchait », c’est que vous savez le faire.

Quelle est votre formation ?
Si vous présentez un CV, la discussion sera plus simple. Le CV reste le meilleur outil. Si vous n’avez pas de CV, avant l’entretien, vous pouvez préparer par écrit vos derniers diplômes, les dates. Il est inutile d’arriver avec un dossier et de présenter tous vos diplômes. Vous pourrez les présenter si on vous les demande ultérieurement. Si vous avez eu des changements d’orientation professionnelle, par exemple un diplôme universitaire qui n’a rien à voir avec le métier pour lequel vous postulez, il vaut mieux mettre en avant votre expérience du métier ou le diplôme agricole que vous avez passé, par exemple en formation adulte. Les centres de formation agricole de la région sont connus des employeurs. Ce peut être un sujet de discussion si par exemple, le futur employeur est passé par la même école agricole que vous.

Quels sont vos atouts ou vos qualités ?
Chacun aura ses réponses, mieux vaut s’être préparé à ce type de questions. Il faut que les atouts ou qualités cadrent avec le poste, si c’est un poste à responsabilité, vous pouvez dire « je suis autonome, je m’adapte aux imprévus… ». Pour exemple « Je suis sérieux, j’aime mon métier, je suis motivé… ».

Pour vous aider à repérer vos qualités, vous pouvez consulter la liste suivante :

        • Domaine physique et psychomoteur
          Taille, présentation personnelle, aisance, tonus, résistance et récupération, capacité de varier les actions, hygiène de vie personnelle, organisation de son temps, fonctionnement des sens (ouïe, vue, toucher, odorat), habileté manuelle, coordination motrice.
          Exemple : Etre tonique pour suivre les animaux lors de leur déplacement. Etre tonique et résistant ne veut pas dire spécialement costaud. Les métiers agricoles sont ouverts aux hommes et aux femmes, ainsi qu’aux personnes en situation de handicap.
        • Domaine intellectuel
          Analyse des problèmes, intelligence technique, jugement, attention à l’environnement, concentration et sens de l’observation, affinités pour les chiffres, mémoire, créativité, imagination et spontanéité, ouverture d’esprit, souci du détail.
          Exemple : Pouvoir analyser les problèmes (animal malade par exemple). Comprendre ce qui se passe, analyser et décider d’agir s’il y a lieu (tel que faire appel ou non au vétérinaire).
        • Domaine lié à l’encadrement
          Sens de l’organisation, délégation, contrôle, animation d’une équipe, développement du savoir-faire des subordonnés, apport d’une aide, coordination.
          Exemple : Si vous avez déjà encadré une équipe de saisonniers et que cela s’est bien passé. Vous pouvez l’annoncer comme une qualité.
        • Domaine relationnel
          Sens des relations, impact, persuasion, sens de l’écoute, esprit d’équipe et coopération, communication écrite, expression orale.
          Exemple : Si vous postulez pour un poste avec de la vente directe de légumes, vous pouvez parler de votre sens de l’écoute, de votre facilité en expression orale.
        • Domaine lié à la motivation
          Ambition professionnelle, implication, capacité de travail et énergie, initiative.
          Exemple : L’implication est une qualité qui permet d’accomplir des efforts supérieurs à la normale, même si ce n’est pas pour trouver un avantage personnel. Lorsqu’il y a vêlage ou un imprévu, acceptez de rester un peu plus tard au travail (récupération possible par la suite).
        • Domaine individuel
          Adaptabilité, confiance en soi, ténacité, adhésion, prise de risques, décision, tolérance face aux pressions.
          Exemple : Etre capable de prendre des décisions, de choisir entre plusieurs solutions et de trancher. Vous êtes sur un chantier avec du matériel en panne, prendre une décision.

Cette liste de qualités n’est pas exhaustive,
on n’ y trouve pas par exemple une qualité comme « être animalier » nécessaire pour travailler avec les animaux. Cette liste peut néanmoins vous aider à préparer votre entretien.

Quels sont vos défauts ?
Même si vous pensez n’avoir aucun défaut, vous pouvez demander à votre entourage, voire à ceux qui ont travaillé avec vous ce qu’ils répondraient vous concernant. Il faut se préparer à cette question.

A partir de quand êtes-vous disponible ?
Il vaut mieux y avoir réfléchi avant l’entretien pour donner une réponse claire. Celui qui vous reçoit peut comprendre que vous ne soyez pas immédiatement disponible. Il faut pouvoir expliquer pourquoi et à quelle date vous pourrez prendre le poste.
Si vous êtes en poste, il y a un préavis à poser auprès de votre employeur, avant de démissionner (consulter sur le site « Votre Convention Collective » et « Vie des contrats de travail »). Si vous êtes en formation, il faut connaître la date exacte de fin de formation. Vous devez avoir réfléchi seul ou en famille à vos dates de disponibilités.

Quelles sont vos prétentions ou quel est le salaire que vous souhaitez ?
Concernant le salaire, il est souhaitable d’avoir pris des renseignements avant l’entretien. Le salaire peut être donné dans l’annonce ou être fixé par l’employeur lors de l’entretien. Mais il peut aussi, vous demander ce que vous souhaitez. Si vous annoncez un salaire trop élevé par rapport à ce à quoi pense mettre l’employeur, c’est un critère de rejet de votre candidature. Si vous annoncez un salaire inférieur à celui que l’employeur pense mettre, c’est que vous avez peut être fait une mauvaise estimation. Vous pouvez annoncer une fourchette de salaire, pour ne pas figer la réponse et ouvrir sur une discussion. Vous pouvez consulter la convention collective pour avoir des salaires minimums correspondant aux postes proposés (sur le site aux pages « votre convention collective »). La fixation du salaire est une négociation. Lors de la discussion, il vaut mieux être clair sur ce qui entre dans le salaire : le 13ème mois, les primes d’intéressements… Dans la convention collective polyculture élevage du Morbihan, il y a un 13ème mois.

Êtes-vous prêt à assurer des permanences sur l’exploitation, par exemple le week-end ou des jours fériés ?
En agriculture (élevage, machinisme), une des spécificités est le travail certains jours fériés, et des week-ends dans l’année. Les horaires, les permanences de week-end sont à discuter lors de l’entretien. L’employeur a pu être clair dans l’annonce ou au téléphone. Vous pouvez repréciser avec lui ce qu’il entend par week-end (samedi toute la journée et /ou dimanche uniquement le matin par exemple).

Quelles sont les questions que vous pouvez poser à l’employeur, lors de l’entretien ?
Avant de poser des questions, il faut savoir si on peut le faire. Bien souvent, le futur employeur demande si vous avez des questions. Si vous avez un rendez-vous et que la durée a été précisée, ou que l’employeur avait un autre rendez-vous après vous, il ne faut pas s’imposer. Si vous devez avoir un deuxième entretien, voire avec les autres membres du GAEC par exemple, vous ne posez que quelques questions en conservant à l’idée que vous poserez les autres lors du prochain entretien. Il ne faut pas poser des questions trop revendicatives, notamment si vous êtes en concurrence avec d’autres postulants. Vous pouvez poser des questions sur l’entreprise, l’exploitation agricole (sans forcément rentrer dans des données économiques). Il peut y avoir une visite de l’exploitation. Concernant les conditions de l’embauche (montant du salaire, type de contrat, avantages en nature…), horaires de travail (si cela n’a pas été clair lors de l’entretien), c’est à vous de savoir si vous êtes en position de force pour pouvoir poser des questions du type salaire, horaires… Ces questions doivent avoir été discutées ou fixées lors d’un entretien, le premier ou un suivant.
Il faut préparer la suite, l’après-entretien, en demandant, en fin d’entretien par exemple, « Est-ce que vous souhaitez que l’on se revoit ? »

L’entretien est une étape importante, mais avoir un entretien ne veut pas dire être recruté.
En fonction de ce qui a été dit en fin d’entretien : je vous rappelle, je vous contacterai pour un deuxième entretien… Vous devez savoir si vous devez rappeler pour relancer au téléphone ou attendre. Dans les petites entreprises et notamment les exploitations où l’agriculteur travaille souvent seul, recruter quelqu’un vient en plus du travail quotidien. Pris par les travaux, il peut mettre quelques jours à vous recontacter, c’est à vous de savoir si une relance est nécessaire pour lui éviter de vous rappeler.

Dans votre recherche d’emploi, des organismes peuvent vous aider :

  • Organismes de mise en relation des offres et demandes d’emploi
  • Ateliers de recherche d’emploi
  • Associations de Chômeurs…

    Quelques contacts utiles :